Samo Reggae Sound System - Sl Konjice

Publié le par Cyr Piaton

Le « Samo Reggae Sound System » (uniquement du reggae sound system) c’est l’événement de la mi août à Konjice... organisé à la base par Giulia (son projet EVS).

En plus la place est vraiment géniale puisque tout se déroule au château de Konjice

Alors donc au programme pendant 2 jours : uniquement des sound systems reggae qui débarquent en ville et pour ne pas s’arrêter en si bon chemin, deux jours supplémentaires de HIP HOP qui s’enchaînent pour clore le week-end du 15 août (bon j’aurai loupé le festival HIP HOP…vous saurez cela lors de la prochaine rubrique)

 Et qui dit concert et festival demande un poil d’organisation… et là pour une fois on retrouve le balkan spirit dans l’organisation et les préparatifs et aussi le déroulement du festival :

-         le festival est déclaré auprès de la municipalité comme festival des arts créatifs avec pour « couverture » des ateliers (jonglage, jeux, instruments de musique, décoration, dessin, et ballasses…) Sauf qu’avec 6 enfants en 2 jours, c’est du point de vue de la couverture auprès des autorités un réel succès…

-          la visite de la police dénombre 400 personnes alors que les raisons de sécurité et autorisations administratives limitaient le tout à 100 personnes : ben oui c’était officiellement un pique nique avec musique…

-         tout le matériel est ramené avec les voitures persos (pas les Zastava mais presque) des 4 coins de Konjice sans tendeurs ou sangle … et comme la route qui mène au château est ce que l’on peut caractériser par cabossée c’est un peu l’aventure….

-     Le montage des tentes, bar et stand d’escalade par exemple est bien entendu monté par des amateurs coordonné par le pote de la copine du frère du gars qui connaît le patron de la boite qui loue la tente chapiteau…

-      Pour le rangement et démontage ce sera pareil…genre un groupe de 12 personnes ; 8 qui fument ; 2 qui portent un truc et 2 qui regardent.

-         La bouffe pour 50 personnes est préparée à la maison… ce qui me permettra de bien me rendre compte que pour 6 kgs de pâtes ; ce n’est pas 10 minutes de cuisson qu’il faut…

En tout cas c’est pas mal ; on aménage des poubelles dans des vieux tonneaux d’huile, on fait des panneaux de signalisation avec trois pots de peinture et des vieilles planches et on tente d’organiser les différentes zones : soundsystem, camping et bien sur on monte tout le barda…

Ensuite débarquent les DJ’s reggae avec de sacrés personnages :

-       Un DJ croate qui ne s’arrête pas et est capable de jouer jusque 6 h du matin sans se rendre compte que même avec 110 dB tout le monde dort et rechigne à baisser le volume.

-         Le DJ croate de 18 ans (un autre) avec sa copine qui ne bouffe rien toute la journée et réclame le petit déj à 5h30

-         Les serbes entassés dans une Golf première génération et qui pipent mot…

-         La troupe d’italiens cosmopolites qui bavardent sans cesse de tout et n’importe quoi, s’extasient devant les performances italiennes aux jeux olympiques, boivent du café, et sont les moins reggae puisque passent aussi de la vieille pop …

-         Et the last but not the least : King original ; ex tour manager de Nina Simone, grand pote de Bob Marley et Lee Scratch Perry ; Socio-musicologiste, diplômé dans le « international rastafari music » et conteur d’histoires toutes déconcertantes ; discontinues et déconnectées ; spécialiste de la Sardaigne et fumeur de joint le plus lent du monde…

Tout ce beau monde se trouve à la maison, pour la douche ; le petit déj, fumer dans le jardin, ou dormir en journée… et bien sur raconter leur vie (surtout King Original…)… C’est cool…

La musique est pas mal non plus, tout dépend du DJ quand même, mais il faut surtout avouer que le reggae c’est bien mais quand même gavant au bout d’un moment…

Ce qui me rappelle la blague suivante : « que dit le rasta man qui n’a pas fumé depuis quelques heures et qui écoute du reggae ? »

Publié dans Slovenie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article