Putovanje kroz "Jugoslaviju..."

Publié le par Cyr Piaton

Le voyage à travers la Yougoslavie… ou un petit périple en train de Ljubljana à Budapest à travers la Slovénie et la Croatie…  est un excellent moyen de me remémorer la leçon 29 de la méthode assimil de serbo croate… (d'ou le titre)

 

Sauf que depuis un moment la Yougoslavie n’est plus et qu’il y a désormais changements organisationnels…

Alors tout d’abord le gros avantage des voyages ferroviaires dans les pays de l’est est aussi l’inconvénient majeur. Il réside dans le fait qu’il n’y a pas de TGV…

 

Le petit français habitué à un Lille Paris en 1 heure pour 35 euros aller, sera tout déconcerté de faire un Ljubljana Budapest (600 bornes) en 11 heures et pour 29 euros seulement…

Et en plus pas besoin de réservation, le ticket est valable pour le trajet, peu importe la place ou le jour du voyage… il faut juste monter dans le train….

 

Si en plus le fait de louper le train de jour, vous oblige à prendre le train de nuit, vous aurez en bonus le droit de squatter allongé avec d’autres back-packers les quais de la gare à 2 h du matin, une chose désormais impensable en France (ben oui la gare est fermée)

 

 

Dans le superbe compartiment non climatisé (un avantage du voyage de nuit), bien installé car le wagon est aux trois quarts vides, vous vous endormissez bercé par le roulis du voyage… Malheureusement pour vous la Yougoslavie n’est plus et les douaniers et contrôleurs ne tardent pas à vous le faire savoir… A chaque frontière surtout à la sortie et entrée de l’union européenne, c’est un défilé discontinu de policiers, contrôleurs et douaniers qui toutes les 5 minutes vous demandent votre passeport, votre titre de transport, les deux ou si vous n’avez rien à déclarer dans votre sac à dos…

 

Dans la nuit, en plus des contrôles, les petits arrêts dans les gares désertes et lieux improbables vous réveilleront tout autant que la porte du compartiment toujours ouverte…

 

Et au petit-matin le regard vide, fatigué, pour ne rien arranger avec un torticolis, vous pourrez admirer les plaines de Slavonie puis celles de Hongrie pou les plus matinaux ou insomniaques, ou alors les paysages embrumés du lac Balaton…

Vous arriverez enfin à Budapest sans vous être vraiment rendu compte que vous avez changé d’univers…

 

Publié dans Balkans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article